ma tete en reflexion.jpg

PROFIL DU TOURNEUR

PARCOURS :

C’est en 1999 que suite à un stage d’initiation en région parisienne, j’ai fait l’acquisition de mon premier tour à bois.

J’ai dès 2002 adhéré à l’AFTAB association française pour le tournage d’art sur bois. Cela m’a fait découvrir de grands rassemblements et évènements autour du tournage sur bois comme les rencontres internationales de Puy Saint Martin.

S’en sont suivis de nombreux stages avec des organismes de formation mais aussi auprès de multiples professionnels de renommée nationale et internationale pour découvrir leur savoir-faire. J’ai ainsi rencontré entre autres en stage : Christophe Nancey, Alain Mailland, Hubert Landri, Jacques Vesery, Roman Scheidel, Ruby cler, Georges Baudot.

Dés sont inauguration, j’ai intégré l’antenne ile de France de l’AFTAB animée par Jean Claude Charpignon, la référence française du tournage ornemental.

Ma candidature a été acceptée à trois reprises pour participer à « l’art et la matière » et au grand atelier d’Aiguines. Il s’agit d’une semaine de collaboration organisée par l’AFTAB sur le site de l’école de tournage sur bois. Elle réunit 30 à 50 artisans d’art de multiples secteurs : le bois, le verre, la forge, le bronze, le papier, la céramique, la taille de pierre, la laque, la dorure, la vannerie etc. l’objet étant la création de pièces en collaborations pour dépasser son champ du possible et découvrir d’autres activités.

En 2020 j'ai quitté la région parisienne pour m'installer en Dordogne

En 2021, j’ai ouvert en mon atelier l'antenne régionale de l’AFTAB : Périgord-Limousin. J’accueille lors de journées dédiées tous les deux mois, les tourneurs sur bois de tous niveaux, professionnels comme amateurs pour échanger et évoluer.

L’enseigne de mon atelier était présente depuis plus de dix ans, mais ce n’est qu’en 2022 que les démarches pour devenir professionnel de métier d’art ont été finalisées.


DEMARCHE :

Mon parcours et ses rencontres m’ont fait découvrir de multiples facettes du travail du bois mais aussi de multiples métiers d’art.


De ce fait, l’activité dans l’atelier est multiple. C’est ainsi que les pièces finalisées intègrent le tournage et la sculpture-texture du bois, mais aussi le métal, la feuille d’or, les pigments, la peinture, l’ardoise et l’inclusion d’autres matières au gré des envies, des désirs, et des rêves.

Je ne souhaite pas être enfermé dans une production unique stéréotypée monocorde de réalisations. Les idées de pièces se faisant au gré des rencontres, à la vue des formes de la nature qui m’inspirent lors de promenades, de lectures, de l’observation de photos d’insectes, plantes, graines, paysages. Toutes ces sources de formes, couleurs, textures, matières se mélangent pour parfois resurgir au milieu de la nuit en de nouvelles pièces qu’il faut progressivement concevoir et réaliser.


Les pièces réalisées ont perdu pour la plupart, leur fonction utilitaire pour devenir pièce unique d’objet d’art.

Mes participations aux grand atelier collaboratif de métier d’art d’Aiguines, m’incitent à rechercher la collaboration entre métiers d’art et à projeter l’élaboration de pièces collectives.